ACAT : Un combat soutenu par la prière

jeudi 24 octobre 2019

L’ACAT est née en 1974 de la volonté de deux femmes, bouleversées après une conférence témoignant de la torture au Vietnam. Ces deux protestantes, Hélène Engel et Edith du Tertre, convaincues que les disciples du Christ ne pouvaient être absents de ce combat pour le respect de la dignité de tout homme, ont eu l’intuition que c’était ensemble que les chrétiens devaient s’engager, aux côtés des hommes de bonne volonté luttant déjà, notamment avec Amnesty International. Immédiatement, des catholiques, des orthodoxes, des protestants et des quakers ont répondu à leur appel pour lutter contre la torture, bientôt contre la peine de mort, et défendre le droit d’asile.

Agir, c’est collecter des informations, documenter les cas de torture, et écrire, pour protester, aux autorités des pays pratiquant la torture, bafouant les droits des citoyens. C’est mener des plaidoyers devant les instances internationales. C’est entretenir une correspondance avec les oubliés du couloir de la mort. C’est inlassablement alerter nos Eglises !

Agir, c’est aussi faire l’analyse de la situation d’un Monde Tortionnaire.

L’ACAT a publié son premier rapport sur la torture dans le monde en 2010 ; elle présentera le sixième le 26 juin 2020. Si 166 états sur 196 ont signé la Convention des Nations Unies contre la torture et les autres peines ou traitements cruels, inhumains, dégradants, plus d’un pays sur deux continue à la pratiquer, dans des circonstances dites exceptionnelles, et l’absence de mécanismes d’enquête indépendants favorise l’impunité des tortionnaires. La torture est toujours à dénoncer avec force, où qu’elle s’exerce, et quelles qu’en soient les victimes.

Agir, c’est rester vigilant dans notre pays, pour que les plus fragiles voient leurs droits respectés, qu’il s’agisse de prisonniers, de migrants ou de demandeurs d’asile.

Agir, c’est rejoindre des collectifs sur le terrain, afin que le combat pour les opprimés gagne en visibilité et efficacité. Pour les chrétiens que nous sommes, l’action est liée à la prière, qui la soutient et l’amplifie.

La prière a une place prioritaire dans chacune de nos réunions, que nous soyons 6 autour d’une table, 50 en rassemblement régional, ou 250 à l’assemblée générale annuelle. Nous avons la chance de vivre l’œcuménisme au quotidien, et de nous enrichir d’autres traditions que la nôtre. Notre engagement s’enracine dans notre foi au Christ, torturé, crucifié, et relevé de la mort au matin de Pâques.

Chaque année, le 26 juin, journée mondiale contre la torture, des milliers de priants nous rejoignent pour la Nuit des Veilleurs. Dans le couloir de la mort du pénitencier fédéral, aux USA, William propose à ses co-détenus condamnés à mort de se joindre à La Nuit des veilleurs. Il nous a écrit : « Vous avez été touchés de notre participation, et ici les prisonniers ont été touchés que vous leur ayez permis de participer à cet évènement. Nous étions unis, en effet, plus profondément qu’aucun de nous ne peut le réaliser. Dieu travaille par des voies mystérieuses. Puisse-t-Il continuer de bénir vos actions ! » C’est pour nous un bel encouragement à persévérer dans notre engagement au service de frères et sœurs en détresse.

Notre lutte et notre espérance sont portées dans la prière.

Marie-Nicole Azema


Annonces

Accueil et Permanences

CONTACT PAROISSE

- 1 rue de Foncillon - 17200 Royan

Tél. 05-46-38-33-03

Mail : notredameroyan@orange.fr

- Une équipe de bénévoles vous accueille tous les jours de 9h30 à 12h et de 14h30 à 17h

Le secrétariat paroissial est aussi à votre disposition, durant les mêmes horaires, sauf le mercredi Après-midi.


Météo

Royan, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 14 novembre 2019

Publication

473 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
1 Auteur

Visites

47 aujourd'hui
96 hier
332899 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés